myrP-s0J- Skip to main content

Apaiser les déséquilibres reliés à Kapha

La saison Kapha fait son entrée pendant le creux hivernal en février et se prolonge jusqu’au printemps pour se terminer à la fin du mois de mai. Les éléments Terre, reliés aux fondations, et Eau, reliés à la couche de protection, seront dominants pendant ces quatre prochains moi

 

« Équilibrer les éléments Terre et Eau par l’activation & la circulation, la mobilité et et la chaleur sont prioritaires durant cette saison. »

Kapha, énergie de préservation et de cohésion

Ce dosha soutient et préserve la vie dans la matière. L’élément Eau qui le compose est responsable de toutes les lubrifications dans le corps. En effet, ceci crée des couches protectrices nécessaires à notre santé.

Par cette qualité de préservation, Kapha, gardien de notre vitalité, est responsable de notre système immunitaire. Comme l’élément Terre, ce dosha en équilibre nous apporte force, résilience, nourriture et douceur.

 

Ainsi, en associant Kapha à ces propriétés que l’on nomme gunas, nous observons qu’il porte les caractéristiques de lourd, statique, lent, froid, huileux, dense et doux. Nous allons rééquilibrer l’accumulation du dosha en travaillant avec les qualités opposées donc léger, mobile, rapide, chaud et sec.

En effet, la science ayurvédique nous pousse à la compréhension d’un principe de base important: pour retrouver un équilibre et une vitalité, nous allons observer les qualités en excès et mettre en place les qualités opposées.

Par exemple, lorsque le système digestif est plus lent, nous allons équilibrer avec le guna rapide en activant le corps par des déplacements plus intenses, comme une marche rapide pour se rendre à destination, et de l’exercice physique ayant des moments d’intensité, sans toutefois tomber dans un état compétitif.

Qu’est-ce qu’un dosha?

D’autre part, la médecine ancestrale de l’Ayurvéda nous invite à prendre conscience que nous émergeons des cinq éléments : éther (espace), air (gaz), feu (lumière), eau (liquide) et terre (solide). La combinaison de ces éléments nous amène au cœur de cette médecine représentée par les 3 doshas.

Chacun des doshas représente un type d’énergie primaire dans l’univers.

 

Notre constitution doshique

Basé sur la définition de notre composition physique, émotionnelle, mentale et comportementale, nous pouvons déterminer lequel des doshas est en dominance et ainsi découvrir notre constitution ayurvédique de naissance.

En somme, nous sommes tous composés de trois doshas à l’intérieur de nous et des 5 éléments.

À l’aide d’une évaluation spécifique qui prend en compte plusieurs aspects, nous pouvons identifier notre constitution unique qui sera qualifiée par la dominance d’un ou deux doshas ou encore une constitution tri-doshique.

Les saisons et leurs doshas

Les saisons sont également qualifiées par une dominance doshique, ce qui nous permet d’introduire des modifications dans nos habitudes de vie selon les saisons pour atteindre sa pleine vitalité. 

Un exemple simple : avec la transition vers la saison humide Kapha, nous allons revoir notre alimentation de l’automne et du début de l’hiver qui se voulait de préconiser le réconfort et l’enracinement, vers une alimentation plus légère avec des bouillons de légumes et plus chaudes en ajoutant des saveurs épicés comme la cannelle, la cardamome, le piment fort,  le clou de girofle, le gingembre frais à notre cuisine.

Ainsi, nous observons que notre corps vit en harmonie avec le rythme des saisons.

Comme le printemps est une saison lourde par la fonte des neiges où l’eau est abondante, nous ressentons un besoin de savourer des aliments chauds et plus légers à digérer pour éliminer la lourdeur accumulée durant l’hiver. 

Symptômes d’un déséquilibre Kapha

Tout d’abord, il est intéressant d’observer le concept de l’accumulation du dosha Kapha dans l’organisme. Lors de l’accumulation, les caractéristiques lourdeur, fraîcheur, statique voire stagnante et humide peuvent être en excès dans le corps.

kapha déséquilibresDes nuits profondes et très longues, une difficulté à sortir du lit le matin en plus d’ajout de siestes dans la journée sont des symptômes apparents de l’accumulation de lourdeur dans l’organisme. Alors Kapha sombre dans un état léthargique et l’inertie est présente.

Le manque de lumière naturelle, la solitude fréquente et le refoulement d’émotions lors de discussions difficiles ou conflictuelles amènent Kapha dans une accumulation de lourdeur.

La prise de poids du printemps suite à un hiver où l’hibernation a été très présente est souvent l’un des signaux d’accumulation de Kapha, qualifié par l’excès de statique voire de stagnation. Une digestion lente propice à une élimination qui tarde à s’exécuter sont également des symptômes reliés à l’excès de stagnation.

Si tu désires améliorer ta digestion, voici un article à propos des épices ayurvédiques! Et un deuxième article sur l’impact de l’odorat sur la digestion.

L’installation d’un excès de mucus dans l’organisme ; embourbement des poumons et de l’estomac, congestion des sinus et de la bouche, sont qualifiés par l’excès des gunas huileux et froid. 

Est-ce que ces symptômes te sont familiers en ce moment ?

Comment équilibrer l’excès de Kapha?

Prendre conscience de certains états en accumulation dans notre organisme nous permet de mettre en place des actions pour revenir à un état de bien-être.

Une digestion lente suite à un repas, et un manque d’activité physique, apporte un excès de statique et un état de latence dans l’organisme. Pour équilibrer, nous allons amener de la mobilité.

Favoriser la mobilité dans le corps 

yoga kaphaL’activation du corps se fait par une régulation de l’activité physique. Préconiser certaines séances à haute intensité permet au corps d’éliminer eau et toxines. 

Se nourrir d’aliments plus légers. Par exemple, les bouillons sont plus faciles à digérer que les repas copieux avec de la viande. Évitez les aliments qui amènent de la lourdeur dans le corps comme la friture et les plats en sauce. 

Comment?

Lors du froid hivernal, notre organisme travaille fort pour préserver ces énergies des intempéries. Les aliments nutritifs et biologiques doivent être dominants dans notre alimentation. Cela supportera et renforcera notre organisme pour sa détox naturelle du printemps, dont Kapha a besoin. 

Voici un article pour préparer ta détox du printemps!

Pour augmenter la circulation lymphatique et éliminer les toxines, le Gharshana, brossage à sec, est un rituel stimulant et énergisant qui active l’élément air et ainsi pacifie le trop plein d’eau dans le corps. Utilise un gant de soi cru, un gant en jute ou encore une brosse en matériaux naturels. Applique des mouvements en longueur, sur les membres, partant de l’extrémité et en allant en direction du cœur. Puis, applique des mouvements circulaires sur les articulations ainsi que le ventre.

 

 

Découvre la routine matinale complète de l’Ayurvéda (Dinacharya) dans cet article!

 

Les étirements en profondeur et retrouver de la mobilité dans ses articulations sont particulièrement importants lors de l’excès de Kapha.

Le massage thaï permet à l’énergie stagnante de se remettre en circulation dans tout le corps et ainsi amener plus de mobilité. Il délie les inconforts par une série d’étirements supportés, accompagnés de points de pression le long des lignes Sen (lignes d’énergie) et des points marma (points d’acupression). Ce soin est parfait pour conduire vers une vitalité. 

Réserve un massage thaï

 

Les légumes et les fruits comme l’artichaut, l’épinard, l’asperge, le radis, la pomme, le pamplemousse, les baies, les graines de moutarde, le piment fort et le miel sont d’excellents choix pour amener de la saveur à sa cuisine et vivre la légèreté dans son assiette. 

Adapter son alimentation en préconisant les repas légers et nutritifs. Laisser aller les mijotés riches en viande et les crèmes de légumes. Cela aidera à adoucir les inconforts digestifs. 

 

 

 

Les herbes à adopter dans sa routine

Pendant la saison Kapha, nous allons choisir des herbes qui activent et réchauffent notre organisme. 

Dans une tasse d’eau chaude, ajoute du jus de citron, du miel et du gingembre.

Une boisson chaude à intégrer dans sa routine matinale avant le déjeuner élimine le mucus accumulé durant la nuit.

 

Comment adapter notre pratique de yoga à la saison Kapha ?

Avec l’eau et la terre qui domine, l’ancrage est maintenu. Préconise plutôt des flows rapides qui permettront à l’élément air d’éclore davantage, comme par exemple une classe de Vinyasa en studio. 

Consulte l'horaire des classes

 

Premièrement, essayer des postures plus exigeantes: la demi-lune, le chien tête en haut et le corbeau.

Les postures favorisant une extension de la colonne vertébrale permettent de dégager les poumons du mucus accumulé. Par exemple, le chameau ou le cobra.

 

 

Deuxièmement, pratiquez la salutation au soleil à répétition où le souffle s’intègre dans chaque changement de postures. C’est un bon échauffement pour amener chaleur et mobilité dans tout le corps.

Finalement, une pratique de pranayama régulière permettra à notre énergie de bien circuler afin de remplir ses rôles de nettoyage et de soutien à notre vitalité. Nous te proposons d’incorporer à ta pratique de yoga, Nadi Shodana, la respiration alternée.

Si tu désires approfondir le sujet des pranayamas, voici un article mettant en lumière la qualité du souffle et ses bienfaits! 

 

Pour connaître ta constitution ayurvédique, une consultation privée te propose tous les outils spécifiques pour atteindre son équilibre

L’ayurvéda ou science de la vie nous enseigne à nous épanouir intérieurement en relation avec notre environnement. Cette médecine millénaire indienne prend en compte la spécificité de chaque individu pour comprendre les déséquilibres installés. La consultation ayurvédique est une approche qui va au cœur du problème, considérant l’individu dans son ensemble.

 

« Les consultations ayurvédiques t’aideront à développer une compréhension complète de toi-même pour te permettre d’instaurer des habitudes saines et bénéfiques tenant compte de ta constitution, de ton état global et de ton mode de vie. »

 

Es-tu prêt à vivre en adéquation avec ta constitution ayurvédique et mettre en place des habitudes saines? Clique ici pour une consultation ayurvédique.

Je prends rendez-vous

 

Si tu as apprécié le contenu de cet article, laisse-nous un commentaire! 🙂 Tu peux aussi le partager sur les réseaux! 

 

 

Rédaction: Noémie Laurendeau

Crédit photo: Valérie boulet

Laissez un commentaire