L’automne, saison de Vata

Par septembre 17, 2019 Ayurvéda

Nous sommes bientôt à l’équinoxe, annonçant l’arrivé de l’automne. Une saison au Québec que j’aime tout particulièrement avec cette lumière dorée qui fait briller les feuilles de leur couleur chaude.  Une période de transition s’amorce où l’on quitte doucement l’effervescence de l’été pour se diriger vers l’introspection de l’hiver. C’est un moment de l’année où je ressens le besoin de ralentir le rythme, faire du rangement, cuisiner des grosses quantités à congeler pour l’hiver et me garder des moments de calme où je peux simplement contempler, ressentir et m’intérioriser.

L’ayurvéda et les cycles naturels

L’ayurvéda, médecine traditionnelle de l’Inde, enseigne l’importance de vivre en harmonie avec les cycles naturels. Elle aborde la vie à travers les 5 éléments : éther – air – feu – eau – terre. La combinaison de ces éléments crée trois constitutions que le nomme Dosha. 

Nous retrouverons : Vata – Pitta – Kapha.

Chacun de nous est constitué des 5 éléments, mais dans des proportions différentes, ce qui crée notre nature unique. Nous dirons d’une personne qu’elle a un tempérament de feu et d’une autre qu’elle est plutôt terre à terre.

L’automne est associé à la constitution (dosha) Vata qui est composé d’éther et d’air. Durant cette période, ces deux éléments seront augmentés dans la nature autour de nous ainsi qu’à l’intérieur de nous. Si Vata s’installe en trop grande quantité, il peut y avoir des sensations de fatigue, d’angoisse, de la frilosité, de la constipation, des ballonnements, des raideurs, des idées éparpillées, etc.

Harmoniser cette transition

Pour vivre cette transition harmonieusement, pensons à ces 3 mots clés : lenteur – enracinement – réchauffer. C’est le moment de l’année où les soupes aux légumes racines reviennent au menu, où le foulard revient cajoler notre nuque et où l’on se permet de ralentir.

La pratique de yoga évolue également au rythme des saisons. Vata aura besoin de douceur et d’encrage avec une pratique d’asana calmante comme pashimotanasana ou encore Vriksasana pour rester centrer vers son équilibre.

Une longue période de relaxation est à privilégié. Savoure ton Shavasana, cette posture de détente que l’on retrouve à la fin du cours de yoga et installe-toi confortablement avec une couverture pour te garder au chaud.

Une pratique de Yin & Restaurateur ou encore de Hatha & Yin apportera cette lenteur que Vata à besoin.

Tranquillement s’amorce un retour vers l’intérieur.

Qu’est-ce que tu es prêt à laisser aller ?

Qu’est-ce que les derniers mois t’on apporté de nourrissant ?

Avec amour,

Marie-Christine

Laisser un commentaire