Prévenir le rhume et la grippe cet hiver selon la médecine ayurvédique

Par novembre 19, 2019 Ayurvéda

Avec la température passant sous la barre du zéro, la saison du rhume — et de la grippe! — est officiellement de retour. En effet, cette période de transition impacte notre système immunitaire maintenant au ralenti, et c’est sans compter sur la présence des bactéries qui, avec moins d’ensoleillement, et donc, de rayons UV, ont ainsi le loisir de proliférer.

À la recherche d’astuces pour faire un pied de nez aux méchants virus? Quelques pistes issues des principes ayurvédiques, soit la médecine traditionnelle indienne.

1. Intégrez le bain de bouche à l’huile

En Ayurvéda, le nettoyage de la bouche — notre première ligne de défense contre les microbes — avec de l’huile (de coco ou même de sésame) est un incontournable en santé. Avec cette technique, le gandouch (bain de bouche à l’huile), on s’assure de supprimer les bactéries et de booster notre système immunitaire. On la pratique chaque matin pour se débarrasser des indésirables de la nuit. L’idéal: se gargariser d’huile pendant 10 minutes. Sachez, par contre, que vous pouvez commencer tranquillement, en passant de 3 à 5 minutes, puis à 7 et à 10 minutes. À la fin du cycle, on recrache le tout dans la toilette pour ne pas boucher notre lavabo. On se lave les dents ensuite.

 

2. Calmez votre système nerveux grâce à l’automassage

La peau, le plus grand organe de notre corps, est composée de millions de neurones qui sont connectés au système nerveux. Par l’automassage aux huiles, on vient calmer ce dernier pour ainsi renforcir le système immunitaire. Car la corrélation est bien là: «En 2006, le professeur Janel Gauthier, de l’Université Laval, a analysé plusieurs études à ce sujet. Sa conclusion: un stress vécu sur une courte période augmente bel et bien le risque d’attraper un banal rhume de cerveau.»* On opte donc pour le traditionnel automassage Abhyanga. Une vidéo explicative est disponible ici pour vous accompagner dans ce nouveau rituel bien-être et santé.

3. Nettoyez et lubrifiez vos narines

Plusieurs connaissent la méthode de nettoyage des sinus avec Jala Neti. Il s’agit d’une approche qui a fait ses preuves depuis des millénaires et qui utilise une solution saline pour nettoyer les sinus. On vient plus précisément dépoussiérer les petits poils localisés dans les narines, des barrières essentielles contre les bactéries. En raison du temps passé à l’intérieur et du mucus accumulé lors de journées froides, ces barrières ne sont plus aussi propres et leur effet s’amenuise. Le nettoyage devient donc nécessaire pour la prévention.

Par contre, un tel nettoyage en période hivernale peut venir assécher les parois nasales et, en mécanisme de défense, le nez produira du mucus, ce qui nous ramène au problème initial: les bactéries. C’est pourquoi il n’est pas vilain d’opter pour Nasya, une technique de lubrification pour hydrater les sinus. Trois à cinq gouttes suffiront dans chaque narine, suivies d’un léger massage pour laisser les huiles faire leur effet. On considère même, en médecine ayurvédique, que Nasya permettrait de disperser les maladies situées dans l’ORL. Adieu rhume ou même grippe!

4. La racine de la vitalité: l’Ashwagandha

Reconnu pour fortifier l’organisme selon la médecine ayurvédique, l’Ashwagandha est une plante adaptogène qui a scientifiquement fait ses preuves dans la gestion du stress, venant ainsi calmer un système immunitaire parfois trop stimulé. En cette période, le travail et les rendus de fin d’année peuvent jouer sur notre corps. C’est donc une plante à prendre quotidiennement pour garder la forme. Cette même plante est aussi reconnue pour balancer le cortisol et, par le fait même, le niveau de stress et la pression artérielle. Finalement, cette plante réduirait l’inflammation qui draine le système et nous fragilise face à de potentiels virus.**

5. Un début de symptôme : éliminez les toxines de votre corps

Un début de mal de gorge, de la fatigue, un mal de tête? Vous connaissez le vieil adage: buvez beaucoup de liquides lorsque vous êtes malade. Cette pratique simple permet évidemment d’éviter la déshydratation et de faire circuler la congestion. En Ayurvéda, on invite les gens à consommer de l’eau chaude. Selon la médecine traditionnelle indienne, celle-ci s’absorberait plus facilement.

D’autres astuces ayurvédiques à partager avec nous?

 

*Châtelaine
**Consultez un professionnel de la santé pour déterminer si l’Ashwagandha est conseillé pour vous.

 

 

Laisser un commentaire